Meilleures ventes

  • A voyeur, voyeur et demi
    A voyeur, voyeur et demi

    Hélène, auteure de récits érotiques, vit dans un immeuble aux cloisons...

    0,00 €
  • La première colonie
    La première colonie

    Une expédition terrienne découvre une planète sur laquelle se situent...

    0,99 €
  • Nouvelles
    Nouvelles

    Succubes… Stryges… vampires… goules… vouivres… créatures de la nuit…...

    0,00 €
  • Jour d'intempéries
    Jour d'intempéries

    Un jour d’intempéries et la vie de Manon bascule. Simple coïncidence ou...

    0,00 €
  • Kidnapping
    Kidnapping

    Les bois du Grand Veneur passent pour un lieu hanté, entouré de sombres...

    0,00 €
  • Miss Fairchild
    Miss Fairchild

    Les parents d’Emma ayant disparu dans de tragiques événements, la jeune...

    0,00 €
  • Double face de l'horreur
    Double face de l'horreur

    Deux histoires, deux faces de l’horreur, faites votre choix, au péril de...

    0,00 €
  • Un seul jour
    Un seul jour

    Quatorze février, la Saint-Valentin. L'amour éternel, les cadeaux, les...

    0,00 €

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

Sous-catégories

  • James G.
  • Jennie G.

    Jennie G. aime jouer à la marelle sur les mosaïques grecques, rêver de samouraïs, nager avec les poissons, mais, plus encore, dévorer tous les livres venus se lover entre ses doigts. Et imaginer ses propres personnages, les voir prendre chair, de papier et de fantasmes…

  • Arnould Galopin
    Arnould Galopin est né en Normandie en 1863 et mort en 1934. Auteur prolifique de romans destinés à la jeunesse (Le tour du monde de deux gosses, Un poilu de douze ans, Un aviateur de quinze ans…), il est aussi à l’origine de romans policier et de science fiction. Il est le créateur d’Edgar Pipe (rival d’Arsène Lupin), du détective Allan Dickson (qui aurait influencé la création d’Harry Dickson) et de Ténébras (rival de Fantomas). L’édition numérique a permis de (re)découvrir plusieurs de ses ouvrages : La ténébreuse affaire de Green Park, Le Docteur Omega, Le Bacille… Introuvable depuis 1911, Ténébras le bandit fantôme revient en édition numérique et sera publié en deux volumes.
  • Frédérique Gabert

    Frédérique Gabert est, dans le désordre, maman de deux garçons pleins de vie, épouse amoureuse, épicurienne adepte du chocolat (suisse !), du champagne et des bons livres.

    Se présenter étant toujours difficile, elle se contente de se qualifier de râleuse, têtue, ironique et entière.

    Autre chose à son propos ? Ah oui : si elle prend beaucoup de plaisir à écrire des nouvelles érotiques, c'est couplées à une touche de fantastique qu'elle les préfère…

  • Gabrielle.V

    Née en 1976 à Fontainebleau, Gabrielle.V va déménager à maintes reprises jusqu’à arriver au final dans l’Oise. De par ses nombreux déplacements durant son enfance et adolescence, elle va s’enfermer dans les livres et se créer des mondes imaginaires.

     

    Elle écrit depuis très longtemps des petits bouts d’histoires à consonances fantastiques, ayant commencé avec le RolePlay. Créer des personnages est une de ses plus grandes passions, leur faire prendre forme, créer un environnement et les coucher sur le papier.

     

    Maman d’un petit garçon, elle a donné son goût des livres à ce petit bout qui ne passe pas une journée sans avoir lu une ligne. Par ailleurs, il suit les traces de sa mère en inventant lui-même des histoires, mais plutôt horrifiques.

  • JC Gapdy

    Après des études de biologie puis d’informatique, ayant fait son métier de cette dernière, JC Gapdy est resté de longues années à écrire par simple distraction. Suite à un appel à texte pour une anthologie hommage à Philip K. Dick, il décide en 2012 d’envoyer 13 nouvelles SF. L’une est retenue dans l’anthologie parue en 2013, mais 11 autres feront l’objet de son premier recueil paru en 2015. Depuis, une vingtaine de nouvelles sont parues et son premier roman, coécrit avec Frédéric L. Castle, va sortir en juin 2017. C’est la rencontre de Sébastien Tissandier lors du premier salon des Aventuriales de Ménétrol qui l’amènera à proposer ses premiers textes à L’ivre-Book.

  • Jeff Gautier

    Un peu touche à tout, Jeff travaille dans l'audiovisuel la semaine et écrit le week-end. Plutôt réservé, l'écriture est pour lui un moyen de s'exprimer et de mettre par écrit les mille idées qui fourmillent dans sa tête. Jeff s'intéresse beaucoup à la science-fiction, mais il imagine aussi toutes sorte d'histoires dans des genres très variés (western, policier, fantastique…).

  • Marine Gautier

    Âgée de trente ans, je réside à Saint Étienne de Tulmont dans la campagne du Tarn-et-Garonne. Originaire du sud de la France, je puise mon inspiration entre bois et rivières. Sans oublier de me prélasser au soleil, je traque les clichés en tant que photographe professionnelle.
    Maman comblée, je m’épanouis complètement lorsque je laisse mon esprit vagabonder de contes en histoires. Je livre à l’occasion récits et nouvelles tous inscrits dans le registre de la SFFF. L’année 2016 marquera un tournant dans ma vie d’écrivain, puisque ce n’est pas une, mais six de mes nouvelles qui furent acceptées par des maisons d’édition. En 2017, c’est mon premier roman qui verra le jour grâce à la Collection Infinity de MxM Bookmark. En 2018, ce sera sous l’étendard d’Alter Real que je vous proposerai le premier tome d’une trilogie Fantasy.

  • Caroline Gaynes

    Par où commencer ? Je vous épargne les premières années de ma vie…
    Je m’appelle Caroline GAYNES, j’ai toujours aimé lire des romans d’amour et, après avoir fait nuit blanche sur un livre d’Emily Blaine, je me suis dit pourquoi pas moi ? Pourquoi ne pas écrire une histoire ? Une de celles qui nous font vibrer, une où en la lisant vous vous dites « bon j’arrête à la fin du chapitre… et non c’est impossible, trop curieuse de connaître la suite ».
    Je me suis lancée, et c’est comme cela qu’est né mon premier « bébé » Les Aléas du destin, à paraître prochainement chez L’ivre-Book.
    Depuis, écrire est devenu une drogue. Dès que je le peux, j’écris. Je m’installe sur la banquette, ordinateur en main et je laisse mon imagination s’exprimer.

  • Jean-Michel Gernier

    Né dans le Nord-Pas-de-Calais, région dévastée par le chômage et le Front National, il s’exile très vite en Belgique où après des études artistiques ne menant à rien il exerce les fonctions de réceptionniste, de plongeur en vaisselle, de Caméraman-Monteur et enfin, de bibliothécaire.
    Dévoreur de livres en tout genre, il écrit autant qu’il dessine. Fasciné par le fantastique et l’horreur gore, il retranscrit dans ses histoires un univers décadent en proie à la frénésie du capitalisme triomphant.
    Insatiable, il se nourrit d’influences éclectiques allant de la littérature classique aux romans de gare en passant par le manga, le fumetti, les comics, la BD franco-belge et le cinéma.
    Son style s’en ressent par le choix des thèmes, mais aussi l’emploi du vocabulaire avec lequel il joue, des techniques créatives qu’il utilise dans ses travaux graphiques.
    Dans les deux cas, on y reconnait une verve acérée qui tranche dans le vif du sujet faisant gicler les messages et les idées qu’il souhaite transmettre à ses lecteurs. Il aime pointer du doigt les vices de nos sociétés et de nos mentalités.

    Site Web : http://imaginatechdaily.blogspot.com/

  • Vanessa Giffaut

    Née en Normandie, elle quitte sa région pour des raisons professionnelles et s’installe en région parisienne.
    Dans le métro, elle exerce sa passion première, la lecture.
    Ayant mis de côté pendant quelques années son envie d’écrire, les mots reviennent lui trotter dans la tête. Vanessa finit par les laisser sortir pour les coucher sur papier et écrire son premier roman.

  • Cédric Girard

    Cédric Girard est un passionné. De création de logiciels, dont il a fait son métier, et qu'il voit comme une activité littéraire avant tout. De volcans, depuis l'enfance, découverts avec les reportages d'Haroun Tazieff regardés en boucle. Du Japon où malgré deux voyages déjà, il rêve de retourner pour finir l'escalade du Fuji-san et laver sa fatigue au onsen. Aussi souvent que possible, il écrit. Trois de ses nouvelles ont été publiées depuis 2013, un roman est en cours de correction, et vous pouvez suivre son feuilleton heroic fantasy sur son site http://cedric.daneel.net

  • Aurélie Gisbert
    Durant une enfance insulaire et de brèves études scientifiques, Aurélie Gisbert a très vite constaté que l'univers était multiple. Bien décidée à ne pas se contenter de la version d'origine, elle a déposé ses bagages dans la région lyonnaise et depuis, elle vagabonde dans l'espace-temps. Lorsqu'elle n'est pas en train de voyager ou de rêver, elle gribouille des nouvelles et écrit des romans.
  • Philippe Goaz
    Philippe Goaz est né en 1963 en région parisienne. Il est tombé brutalement dans l'imaginaire à l'age de 17 ans en lisant Le Seigneur des Anneaux puis en devenant rôliste. Par la suite un autre rôle l'a accaparé pendant des années : celui de papa. A la quarantaine, en 2005, le démon de l'écriture a frappé à sa porte et il a décidé de raconter les aventures de Zordar le guerrier sur un blog : A nous la Mana. Dans le même temps, il envoyé des nouvelles à divers supports et il a été publié dans une revue (AOC), des webzines ( Univers d'Outremonde, Mots & Légendes, Autres Mondes). Son univers de prédilection est la fantasy humoristique mais il s'autorise parfois des incursions dans le Fantastique ou la SF.
  • Frédéric Gobillot
  • Liliane Godat

    Passionnée de recherches historiques sur l'Auvergne, sa région tant aimée, Liliane Godat s'en échappe par ses romans. Elle s'inspire de femmes le plus souvent anonymes qui seraient bien étonnées de se retrouver sur la couverture d'un livre, mais qui ont suscité son admiration, son intérêt ou sa curiosité.

  • Danielle...

    Danielle Gourbeault-Pétrus est professeur d'Histoire.

    Auteure de deux romans de fantasy : Le marais des Sauryls et l'Alliance des Endomices, elle affectionne tous les genres et les thèmes de la fantasy qu'elle mêle au fil des six romans du Cycle des Chem-Ry.

  • Lobo Grant

    Né en 1979 à Clermont-Ferrand, Lobo GRANT cultive depuis son plus jeune âge, à travers lectures et jeux, son irrésistible attirance pour les mondes et aventures imaginaires.

    Auteur à temps partiel par passion, il finalise, propose et édite peu à peu ses premiers récits. Avide de créations diverses, il collabore régulièrement à de nombreux projets dans le monde du jeu de rôle, du jeu de société ainsi que du jeu vidéo.

  • Sara Greem

    Mais qui est Sara Greem ?
    Jeune écrivaine et lectrice compulsive, passionnée de lectures originales et ambitieuses, Sara Greem s’immerge dans l’écriture dès son plus jeune âge.  
    Sara aime les personnages sensibles et torturés, psychotiques et arrogants qui se noient dans leurs propres certitudes et les enfers de leur passé. Sara aime aussi les décors brillants qui s’oxydent sous le pastel et la réalité derrière les apparences. Mais plus que tout, Sara aime la nuit. La nuit qui déroule son rituel déjanté. La nuit des cercles obscurs où se respirent les cônes et les rails de poudre et où le bonheur circule en pastilles. La nuit où le sexe y est servi partout. Basique ou raffiné, sado ou maso, demi-sec ou très brut. Mais aussi la nuit des promesses et des guérisons.   
    Sa trilogie « Publicité pour adultes » naîtra à la suite d’un pari. Le défi fut relevé malgré le sujet tabou : sexe et drogue dans un milieu où jeux de pouvoir, argent et manipulations jouent le premier rôle. Et pourquoi ne pas décrire le culte du dieu de l’argent dans sa demeure contemporaine ? Le milieu professionnel, l’entreprise, le management et le rendement comme acteurs principaux sont secondés par le malaise des employés et un troublant « lâcher prise ».
    Les écrits sulfureux de Sara Greem ne sont destinés qu’à des lecteurs adultes et avertis.

  • Françoise Grenier-Droesch

    Mon parcours commence par des études d’Arts Plastiques, un diplôme de gravure, une licence d’Arts, une préparation au CAPES (j’ai toujours obtenu l’écrit ^^) en vue de devenir professeur de dessin mais se termine par l’enseignement dans une école primaire. Entre temps des réformes expliquent ce changement sinueux et des études durant huit années ! Pourquoi tant d’acharnement ? C’est mon caractère, je pense. J’ai aussi eu trois enfants qui m’ont beaucoup fait grandir ! Sinon, j’ai débuté dans l’écriture, il y a peu à cause d’un personnage impossible à dessiner et de son environnement empli d’odeurs qui m’ont obligé à tester les mots plutôt que les traits de crayon. Je suis plus vieille que beaucoup ici mais tant pis, je m’amuse !

    Pour me connaître plus, voici le lien de mon blog :http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/

  • Phoenix Greyson
  • Léon de Griffes

    Depuis le berceau toulousain, Léon écrit par passion depuis quelques années. Ses histoires sont parfois tendres, parfois torrides, souvent drôles. Il aime aussi y ajouter de temps en temps une touche de fantaisie.
    Il a publié une dizaine de nouvelles érotiques sur Amazon depuis janvier 2015. Suite à un concours de nouvelles érotiques organisé par B-sensory qu’il a remporté, il est désormais édité sur leur plateforme. Il y publie en particulier une série fantastique et érotique. Il a aussi participé à plusieurs collectifs, en particulier 20 Histoires de Sexe et de Pouvoir chez La Musardine.
    En avril 2016 il publie Simon, à demi-mot, puis Les vies d’Adèle en juin 2016 et enfin le deuxième tome de Simon, mots-croisés en octobre 2016.
    Enfin, il entre dans la cour des grands en publiant chez BlackMoon Romance (BMR) Sur le bout des doigts en décembre 2017.
    Son site : http://leondegriffes.com

  • Kristell Guerveno

    Ancienne enseignante passionnée de littérature, j’aimais déjà raconter des histoires à mes élèves et faire rêver mon entourage. Je me suis rapidement tournée vers les thrillers et le fantastique à l’instar de mes auteurs préférés : Giebel, Adler-Olsen, Nothomb, King, Poe, Gautier... Car j’adore me faire peur ! J’aime particulièrement les sous-genres de fantastique, cette frontière très fine entre métaphore du réel et vrai surnaturel comme dans La Métamorphose de Kafka ouTruisme de Darrieussecq. Les récits d’angoisse et les romans psychologiques m’interpellent et c’est tout cela que je souhaite faire ressentir dans mes textes. Faire partager ma passion, donner corps à mon imagination…

    En parallèle, je travaille comme rédactrice pour Cineseries-Mag.fr ; vous trouverez mes articles ici http://www.cineseries-mag.fr/author/kristell/

  • Jimmy Guieu

    Il est né le 19 mars 1926, deux semaines avant la naissance d’Amazing Stories, la première revue de science-fiction.

    Il est mort aux toutes premières heures de l’An 2000, date mythique auprès des auteurs de la SF classique après l’avoir été auprès de ceux de la littérature « d’Anticipation ».

    Jimmy Guieu a toujours eu une place à part dans le milieu de la SF française.

    De son vrai nom Henri René Guieu (« Jimmy » était son surnom), notre auteur devint dès 1952, et pour plus de trente ans et quelques 80 romans, un des « piliers » de la collection « Anticipation » du Fleuve Noir avec des romans mêlant très souvent SF et Ovnis/Paranormal. Cette recette, reposant sur des convictions personnelles profondes, lui fit toucher un public allant au-delà de celui de la SF populaire. Elle lui conféra aussi une longévité bien supérieure à celle de ses collègues de la génération des années 1950/60 puisque son tout dernier roman fut publié en 1997 et qu’il eut une quarantaine d’éditions à l’étranger.

    La parution d’un nouveau « Jimmy Guieu » au Fleuve Noir était toujours vécue comme la promesse d’un plaisir différent pour nombre de lecteurs au fil des décennies. L’auteur avait un style bien à lui pour narrer ses histoires qui, pour nombre d’entre elles, n’étaient qu’une version romanesque d’histoires mystérieuses et paranormales « authentiques » (pour reprendre ses célèbres notes de bas de page…) sur lesquelles il enquêtait par ailleurs.

    Car Jimmy Guieu eut plusieurs vies qui ne cessèrent de s’entremêler les unes avec les autres pour former la trame d’une carrière peu ordinaire. Homme de radio entre le début des années 1950 et la fin des années 1970 puis auteur de vidéos, il fut aussi conférencier professionnel dans le domaine des ovnis et du paranormal, et directeur de plusieurs collections spécialisées jusqu’au milieu des années 1990.

    L’histoire de l’ufologie (discipline s’occupant des ovnis) retiendra de son côté que Jimmy Guieu fut un des personnages influents de ses débuts en France jusque dans les années 1960 notamment avec la publication de ses deux livres Les soucoupes volantes viennent d’un autre monde (1954, traduit en anglais) etBlack-out sur les soucoupes volantes (1956), tous deux réédités par la suite.

    L’histoire de la littérature populaire, elle, se souviendra que, en dehors de la SF, Jimmy Guieu publia des romans policiers sous le nom de Claude Rostaing, des romans d’espionnage sous celui de Jimmy G. Quint (en collaboration avec Georges Pierquin) et des romans érotiques « explicites » sous celui de Dominique Verseau. Sans oublier bien sûr les quatre romans, surtout SF, dans la collection « Marabout Junior », sous le pseudonyme de Claude Vauzière…

    Dans la littérature de SF, la spécificité de Jimmy Guieu attira à lui un public qui n’en lisait pas, ou pratiquement pas. Ceci conduisit à la création en 1979, en format poche, de la collection « SF- JIMMY GUIEU » dans le groupe des Presses de la Cité et destinée à remettre à disposition des versions « modernisées » de tous les romans parus jusque-là pour une nouvelle génération de lecteurs. Après avoir réédité la totalité des romans de SF de Jimmy Guieu (sauf les deux tomes de « EBE », trop gros), la collection publia des inédits poursuivant les séries « Blade & Baker » et « Gilles Novak » écrits par d’autres auteurs sous une supervision de plus en plus lointaine de Jimmy Guieu…

    Si cette collection permit effectivement de conquérir un nouveau public, il n’en demeura pas moins que l’idée d’y « remastériser » les anciens romans pour les faire se dérouler dans les années 1980/début 1990 ne fut pas toujours du meilleur effet. En effet, bricoler une histoire de 1958 pour la faire se dérouler en 1983 ne pouvait qu’engendrer un résultat plus ou moins boiteux…

    Seule une poignée des romans de SF de Jimmy Guieu a connu une véritable réédition avant les « modernisations ». Le prix sur le marché de l’occasion de la plupart des premières éditions atteint maintenant quelques sommets.

    Il s’imposait donc une remise à disposition à prix très abordable, des « cuvées d’origine » et de leur parfum inimitable ; et pour un écrivain comme Jimmy Guieu, quel meilleur support que celui de l’ebook ?

    C’est à cette dégustation numérique que nous vous convions avec la collection « e-Classiques Jimmy Guieu »…

  • Elie Guillot
  • Frédéric Gynsterblom

    Frédéric Gynsterblom est né le 02 septembre 1977 dans la ville de Liège, en Belgique. Sa grande passion a toujours été le fantastique et la création d’univers imaginaires, mais c’est lors de la lecture du roman de Stephen King, « Ça », qu’il a décidé de faire de l’écriture sa profession.