Accueil

Nouveaux produits

Meilleures ventes

  • A voyeur, voyeur et demi
    A voyeur, voyeur et demi

    Hélène, auteure de récits érotiques, vit dans un immeuble aux cloisons...

    0,00 €
  • La première colonie
    La première colonie

    Une expédition terrienne découvre une planète sur laquelle se situent...

    0,99 €
  • Nouvelles
    Nouvelles

    Succubes… Stryges… vampires… goules… vouivres… créatures de la nuit…...

    0,00 €
  • Jour d'intempéries
    Jour d'intempéries

    Un jour d’intempéries et la vie de Manon bascule. Simple coïncidence ou...

    0,00 €
  • Kidnapping
    Kidnapping

    Les bois du Grand Veneur passent pour un lieu hanté, entouré de sombres...

    0,00 €
  • Miss Fairchild
    Miss Fairchild

    Les parents d’Emma ayant disparu dans de tragiques événements, la jeune...

    0,00 €
  • Double face de l'horreur
    Double face de l'horreur

    Deux histoires, deux faces de l’horreur, faites votre choix, au péril de...

    0,00 €
  • Un seul jour
    Un seul jour

    Quatorze février, la Saint-Valentin. L'amour éternel, les cadeaux, les...

    0,00 €
Hnoss Agrandir l'image

Hnoss

Nouveau

Le troisième opus des Dits du Midgardr de Manuel Essard nous entraîne une nouvelle fois dans des aventures balayées par les vent froids du Nord.

Plus de détails

1,49 €

Fiche technique

Collection : Imaginarium
ISBN : 9782368921784
Publication : 12/09/2015
Illustration : Laurent Emonet
Cycle : Les Dits du Midgardr

En savoir plus

« Elle volta, sa dextre se portant sur son arme, mais, à la vue de l'homme, elle n'acheva pas son mouvement de défense bien plus motivé par sa sourde colère que par un réel sentiment de danger. Elle le dévisagea, tentant de dénicher quelque chose d'amical dans ces traits découpés à l'épée, ces sourcils broussailleux, ces yeux sombres où rien ne brillait, ces lèvres sèches réduites à une simple cicatrice pâle.
C'était un Berserkir, un guerrier à la peau d'ours, l'éternel rival de l’Ulf-Hednar, le guerrier à peau de loup. Sa haute taille dominait Hnoss d'une puissance telle qu'elle la percevait dans l'immobilité même de l'homme. Elle ne doutait pas que la main aussi légère qu'une plume aurait pu lui briser les os sans sans s'en apercevoir, par distraction, d'une simple contraction des phalanges. »