Nouveaux produits

Meilleures ventes

  • A voyeur, voyeur et demi
    A voyeur, voyeur et demi

    Hélène, auteure de récits érotiques, vit dans un immeuble aux cloisons...

    0,00 €
  • La première colonie
    La première colonie

    Une expédition terrienne découvre une planète sur laquelle se situent...

    0,99 €
  • Nouvelles
    Nouvelles

    Succubes… Stryges… vampires… goules… vouivres… créatures de la nuit…...

    0,00 €
  • Jour d'intempéries
    Jour d'intempéries

    Un jour d’intempéries et la vie de Manon bascule. Simple coïncidence ou...

    0,00 €
  • Kidnapping
    Kidnapping

    Les bois du Grand Veneur passent pour un lieu hanté, entouré de sombres...

    0,00 €
  • Miss Fairchild
    Miss Fairchild

    Les parents d’Emma ayant disparu dans de tragiques événements, la jeune...

    0,00 €
  • Double face de l'horreur
    Double face de l'horreur

    Deux histoires, deux faces de l’horreur, faites votre choix, au péril de...

    0,00 €
  • Un seul jour
    Un seul jour

    Quatorze février, la Saint-Valentin. L'amour éternel, les cadeaux, les...

    0,00 €
André de Lorde

André de Lorde fut surnommé « le Prince de la Terreur ». Connu pour avoir écrit, au début du XXe siècle, des pièces destinées au théâtre du Grand Guignol, il l’est un peu moins pour les contes et nouvelles qu’il écrivit, dérivés souvent de ses pièces de théâtre. Ce sont ces nouvelles que vous découvrirez peu à peu au sein de la collection L’ivre...

André de Lorde fut surnommé « le Prince de la Terreur ». Connu pour avoir écrit, au début du XXe siècle, des pièces destinées au théâtre du Grand Guignol, il l’est un peu moins pour les contes et nouvelles qu’il écrivit, dérivés souvent de ses pièces de théâtre. Ce sont ces nouvelles que vous découvrirez peu à peu au sein de la collection L’ivre-Court, des nouvelles « grand-guignolesques » où la terreur, l’horreur et l’effroi côtoient la folie et l’hystérie.

Détails

André de Lorde Il y a 2 produits.

Résultats 1 - 2 sur 2.
  • 0,99 €

    « En même temps, il y eut comme un bruit de lutte et je vis – spectacle épouvantable –, Charrier se précipiter hors de la chambre, traînant, suspendu à son cou, le cadavre de sa fille. Il fit quelques pas en se débattant et tomba comme une masse sur le tapis avec son fardeau. Je m’étais précipité et j’essayais de desserrer l’effroyable étau que formaient...

    0,99 €
  • 0,99 €

    « L’infirme, clouée sur son fauteuil, incapable d’un mot, d’un geste, fixa le cadavre avec des yeux hagards, éperdus… Le mort était horrible à voir… La langue pendait, toute noire ; les yeux, démesurément agrandis, semblaient vivre encore d’une existence de cauchemar. »  

    0,99 €
Résultats 1 - 2 sur 2.